Comment installer PostgreSQL sur Ubuntu 14.04

Je peux me joindre à vous ?

Pour les piles de développement web en vogue comme LEPP, Gunicorn/Django et Ruby/Rails, un développeur peut préférer la plate-forme de base de données relationnelle PostgreSQL à la configuration MySQL traditionnelle. Cet article vous expliquera comment installer PostgreSQL et en faire la config sur votre serveur Linux Ubuntu autogéré.

Présentation de PostgreSQL

PostgreSQL, aussi appelé « Postgres », est un système open-source de gestion de bases de données relationnelles, ou SGBDR (en anglais : relational database management system). À l’instar de MySQL, IBM DB2, Apache Derby, Firebird, Microsoft SQL Server, Oracle Server et sa version Enterprise, Postgres utilise le langage SQL pour faire des requêtes et manipuler les données. PostgreSQL est multi-plateforme et propose des paquets pour les principales distributions Linux ainsi que pour les plateformes Windows Server. S’il n’est pas aussi populaire que MySQL, Postgres est probablement un des systèmes de gestion de base de données les plus puissants. En effet, contrairement à MySQL qui souffre de certaines limitations, Postgres est entièrement conforme à la norme ANSI/ISO. Il prend également en charge les procédures stockées, ce qui n’est pas le cas de MySQL. Cela ne veut pas dire que vous devez laisser tomber MySQL et utiliser Postgres pour tous vos programmes et projets. Mais Postgres peut-être une bonne solution pour certains d’entre eux.

Avantages de PostgreSQL

  • Un SGBDR open-source conforme au standard SQL
  • Une communauté active
  • Bonne prise en charge d’outils tiers, compatible avec différents langages (Python, JavaScript, Ruby, etc.)
  • Procédures stockées / Extensible / Fonctionnalités NoSQL (JSON)
  • Orienté objet

Inconvénients de PostgreSQL

  • Difficulté à gérer les grosses opérations de lecture sur une base de données
  • Moins populaire, donc moins de documentation open-source et de collaboration
  • Syntaxe SQL différente de celle des solutions traditionnelles MySQL ou Microsoft SQL

Comme c’est souvent le cas avec les logiciels, le système de base de données à utiliser dépend entièrement du projet en cours. Ceci dit, nos recherches nous ont permis de trouver quelques lignes directrices qui devraient vous aider à choisir :

  • S’il vous faut un haut niveau de sécurité, de la conformité, des procédures stockées et une base de données pour une application backend robuste, PostgreSQL est peut-être la solution idéale pour vous.
  • Si vous voulez utiliser la plateforme la plus répandue, avoir une bonne sécurité, et travailler principalement avec des CMS pour sites web, MySQL reste sans doute la bonne solution pour vous.

Nous vous encourageons fortement à vous renseigner sur les différents SGBD en allant sur leurs sites respectifs avant de prendre une décision éclairée. Entrons maintenant dans le vif du sujet : l’installation et la configuration de PostgreSQL sur votre serveur.

Cette tâche utilisant la ligne de commande, il vous faudra un serveur Ubuntu actif ainsi qu’un client SSH comme PuTTY (pour Windows) ou Terminal (Mac). Si vous débutez juste, nous vous recommandons les VPS GoDaddy. Pour les administrateurs prêt à vraiment prendre le contrôle, il vaut mieux se tourner vers les serveurs dédiés. Ils peuvent tourner sous CentOS, Debian, Ubuntu et Windows.

Installer PostgreSQL avec APT

Sur Ubuntu, PostgreSQL est inclus par défaut dans les dépôts APT. L’installation de PostgreSQL sera donc un jeu d’enfant.

1. Connectez-vous à votre serveur via SSH.

2. Accédez à root en exécutant la commande suivante :

sudo su -

3. Pour installer PostgreSQL et le logiciel serveur requis, exécutez la commande suivante :

apt-get install postgresql postgresql-contrib

4. Configurez PostgreSQL pour qu’il se lance au démarrage du serveur.

update-rc.d postgresql enable

5. Lancez PostgreSQL.

service postgresql start

Se connecter à PostgreSQL

Par défaut, PostgreSQL configure l’utilisateur et la bdd « postgres » lors d’une nouvelle installation. L’utilisateur interagit avec le logiciel de base de données postgres via une interface appelée « psql ».

1. Connectez-vous en tant que postgres :

su - postgres

2. Vous arrivez à une nouvelle invite. Connectez-vous à la base de données en entrant :

psql

3. À présent, vous devriez voir une invite pour postgres=#. Cela indique qu’il s’agit d’une invite PostgreSQL. Pour quitter l’interface, vous pouvez entrer :

\q

De là, vous pouvez retourner à root en entrant :

exit

Cela vous ramènera à l’utilisateur root de votre serveur. PostgreSQL est maintenant installé et configuré sur votre système.

Vous êtes désormais prêt à
utiliser PostgreSQL pour gérer une base de données. Vous pouvez déployer PostgreSQL pour différentes piles logicielles, ou même configurer une application commune pour fonctionner avec PostgreSQL si elle le supporte. Pour plus d’informations permettant de créer une base de données de test, interroger la base de données, lancer des requêtes, créer des tables et des jointures, faire des sauvegardes et bien plus encore, consultez la documentation sur le site officiel de PostgreSQL.

Image :  rhoftonphoto via Compfight cc

Chris est rédacteur technique. Il a de l’expérience dans les domaines du support pour l’hébergement et de l’administration serveur. Il est mu par l’envie de donner à ses clients les moyens de réussir dans le monde de l’hébergement web. Pour ce faire, il les informe sur les complexités de la technologie en utilisant un vocabulaire accessible à tous. Il aspire également à devenir programmeur et se forme à Ruby et Python en autodidacte sur son temps libre dans l’optique d’étoffer ses compétences de professionnel du web. Lorsqu’il n’aide pas ses clients à réussir dans le monde du web, Chris aime Magic : L’Assemblée, les jeux en ligne, le camping et les romans de science-fiction. Chris vit actuellement dans les plaines de l’Iowa avec sa femme Kara.