Le nom de domaine : un enjeu de taille, comment choisir entre .com et .fr ?

Un domaine français ou international ?

Presque aussi importante que le nom de votre site internet, l’extension nécessite une réflexion sérieuse de votre part. Il en existe des centaines, des plus sérieuses aux plus fantaisistes, mais vous ne pourrez pas couper aux deux grands classiques : .com ou .fr. Quels sont leurs avantages et inconvénients respectifs ? Laquelle choisir en fonction de votre business ?

Comment fonctionnent les noms de domaine ?

Lorsque vous souhaitez créer un site internet, vous contactez généralement un fournisseur d’hébergement, comme GoDaddy. Celui-ci vous proposera, en plus d’un serveur et divers services, la possibilité d’enregistrer votre propre nom de domaine. Mais savez-vous comment ce dernier fonctionne ?

Les différents niveaux de domaine

Lorsque vous payez pour l’utilisation d’un nom de domaine, vous ne réservez pas seulement le nom de votre futur site internet, vous devez choisir également une extension. En réalité, toute adresse URL est composée de quatre morceaux distincts :

  • Le protocole de transmission : vous avez sans aucun doute déjà vu les sigles « http:// » ou « https:// » au début d’une adresse URL. Il s’agit tout simplement d’une information destinée à votre navigateur, lui indiquant par quelle méthode il faut lire le site internet.
  • Le domaine de premier niveau : aussi appelé TLD (Top Level Domain), il s’agit tout simplement de la fameuse extension. Leur attribution et leur gestion sont prises en charge par de nombreux organismes à travers le monde chapeautés par une organisation mondiale, l’ICANN. Il permet de grouper les sites internet en différentes catégories, même si ce n’est plus exactement le cas aujourd’hui.
  • Le domaine principal (DNS) : aussi appelé domaine de second niveau, il s’agit tout simplement du nom de votre site internet. Il agit comme votre adresse IP, permettant aux internautes de vous retrouver facilement parmi toutes les plateformes partageant votre extension.
  • Le sous-domaine : situé à gauche de votre nom, il vous permet de séparer votre site internet en plusieurs registres distincts. Le fameux www est un nom de sous-domaine générique, mais n’est pratiquement plus utilisé.

Les différentes extensions

Les domaines de premier niveau, ou extensions, sont eux-mêmes répartis en deux catégories principales :

  • Les noms de domaine géographiques : abréviés en ccTLD (country code TLD), ils servent à désigner les sites internet situés dans un pays en particulier. Suivant les codes à deux lettres établis par la norme ISO 3166, chacun d’entre eux est administré par un bureau d’enregistrement national, comme l’AFNIC en France.
  • Les noms de domaine génériques : aussi appelés gTLD (generic TLD), il s’agit de tous les autres noms de domaine ouverts à une utilisation internationale, comme .com, .org ou .edu. Ils sont gérés directement par l’ICANN, qui tient une liste à jour sur son site et sous-traite leur attribution à des bureaux d’enregistrement. Ils peuvent être soit ouverts (utilisables par tous sans restriction), soit restreints (liés à une activité).

À lire aussi : Les 5 choses à vérifier avant de réserver un nom de domaine

.com ou .fr : choisir son extension de nom de domaine

Nom de domaine : avantages et inconvénients du .fr

Avant toute chose, pour choisir l’extension .fr, vous devez prouver que votre activité est bien située sur le territoire national français, ou que vous y habitez. Mais au-delà, ce TLD est important en termes de référencement. Il indiquera en effet aux moteurs de recherche que votre site est destiné au public résidant en France et, dans une moindre mesure, aux internautes francophones. 

C’est un avantage énorme si vous montez un site e-commerce vendant des produits Made in France par exemple. Votre boutique aura plus de chances de remonter en première page lors des requêtes correspondantes. Mais cela vous limite si vous souhaitez vous internationaliser. Vous devrez alors soit monter un site différent pour chaque pays, soit choisir une extension générale.

Sachez d’ailleurs que l’extension .fr jouit d’une respectabilité certaine auprès des internautes, tout d’abord parce qu’elle fut longtemps réservée aux grandes entreprises nationales, à l’activité bien établie. Elle apporte également un sentiment de proximité avec vos visiteurs, qui peuvent ainsi plus facilement se fier à vous.

Lecture complémentaire : Comment booster votre entreprise avec un domaine en .fr ?

Nom de domaine : avantages et inconvénients du .com

L’extension .com, elle, est directement gérée par l’ICANN, organisme souvent présenté comme le gendarme d’Internet. Originellement dédiée aux sites à vocation commerciale, elle est devenue le TLD le plus répandu, étant aujourd’hui presque un choix par défaut.

Elle permet de cibler plus facilement une audience internationale, puisqu’elle n’a que peu d’influence sur votre référencement par les moteurs de recherche. Par ailleurs, vous pouvez traduire votre site bien plus aisément. Il vous suffira de créer un sous-domaine du type « en.monsite.com » pour en proposer une version en anglais. Cette méthode est très largement utilisée par les grandes boutiques en ligne pour se faciliter le travail et faire des économies en n’achetant pas une extension par pays. En revanche, vu son usage répandu, il sera bien plus ardu de vous démarquer de la concurrence.

.com ou .fr : pourquoi ne pas choisir les deux extensions ?

.com ou .fr ? Si vous voulez être tranquille, et si vous avez les moyens financiers, vous pouvez investir dans les deux domaines à la fois, si le nom de votre site est disponible. En mettant en place une simple redirection sur l’un d’eux, vous pourrez profiter d’un référencement boosté en France et d’une plateforme prête à être internationalisée.

Autre avantage : en possédant les deux domaines, vous vous protégez contre toute occupation indue de votre espace sur Internet. C’est ce qu’on appelle le cybersquatting : une personne malintentionnée achète le même domaine que vous, avec une extension différente, pour nuire à votre réputation ou faire de la contrefaçon. Par ailleurs, en achetant l’extension .com dès le début, vous empêchez quelqu’un d’autre de l’acquérir et de vous la revendre au prix fort quelques années plus tard, lorsque vous souhaiterez vous internationaliser.

Alors, .com ou .fr ? Tout dépend de votre activité et du public que vous souhaitez attirer. .fr est tout indiquée si vous ne visez que le marché français, tandis que .com vous permettra de vous internationaliser bien plus aisément. Pour conclure, nous vous conseillons d’acheter les deux à la fois pour vous protéger et préparer l’avenir.

À lire aussi : Où et comment acheter un nom de domaine pour votre site web ?

Nicolas Alamone est chef de projet éditorial chez fullCONTENT depuis plusieurs années. Journaliste puis rédacteur en chef, Nicolas est un rédacteur expérimenté à l'aise dans de nombreux domaines (high-tech, voyages, sport...). Fort d'une solide expérience dans le brand content et la gestion de projets éditoriaux, il a accompagné de nombreux clients dans leur stratégie de développement. Ses deux passions dans la vie : le sport et le café.