Comment améliorer la performance de vos newsletters en six étapes ?

Un simple email pour fidéliser

Il n’y a pas que les réseaux sociaux pour créer de l’engagement avec vos clients. Créer une newsletter permet d’offrir une manière plus posée, moins instantanée, d’informer les visiteurs de votre site des nouveaux articles de blog, des nouveaux produits ou des actualités générales de votre entreprise. Mais ce n’est pas tout. Il faut optimiser votre email pour donner envie aux destinataires de l’ouvrir et de cliquer sur vos liens. Suivez ces six étapes pour optimiser votre newsletter.

Fournissez un contenu de qualité et personnalisez votre newsletter

Cela semble évident, mais il est toujours bon de le garder à l’esprit. Le meilleur moyen d’améliorer l’engagement de votre newsletter est de fournir du contenu de qualité. Bien qu’il s’agisse d’une astuce pour attirer les internautes sur votre site, vous devez leur donner envie de cliquer sur les différents liens. Cela passe par des textes bien écrits, sans fautes d’orthographe.

Il est également indispensable de soigner la présentation de la newsletter. N’envoyez pas un simple bloc de texte, personne ne le lira. La charte graphique est aussi importante que le contenu. Vous serez bien plus attractif en l’utilisant tout du long, et surtout pour l’en-tête. Celui-ci est d’ailleurs le plus important puisque c’est la première partie de l’email que l’internaute verra.

La personnalisation est aussi importante. Votre utilisateur se sentira plus impliqué s’il voit son nom s’afficher en tête de la newsletter, au milieu d’un petit paragraphe de bienvenue, plutôt qu’un simple « vous ».

Vous devez enfin penser à envoyer des emails responsive, dont le format s’adapte à tous les supports de lecture. De plus en plus de personnes regardent leurs mails uniquement sur mobile et ne prêteraient même pas attention à une newsletter non optimisée.

Travaillez l’objet de votre newsletter

Comment faire une bonne newsletter ? En travaillant son titre. Vous ne créerez aucun engagement de la part de vos clients si l’objet de votre mail ressemble à « Newsletter #34 » ou « Nouvelles d’octobre ». Le titre doit être court, fort, et annoncer directement la thématique de votre newsletter pour faciliter l’ouverture. Y intégrer le nom du destinataire est une bonne idée et participe à la personnalisation de votre campagne.

Il vous faut également optimiser le pré-header de votre email. Il s’agit de l’aperçu du texte s’affichant sous le titre dans la page d’accueil. Les différents services d’emailing professionnels vous permettent de le modifier comme vous le souhaitez pour optimiser votre newsletter. Une bonne option consiste à créer une attente en tronquant une phrase.

créer et optimiser une newsletter

Intégrez un Call To Action efficace

Si vous ne connaissez pas cette expression, le Call To Action (CTA pour les intimes) désigne tout bouton incitant le lecteur à faire une action précise, comme lire un article de blog ou télécharger un document. C’est l’une des parties les plus importantes lorsqu’il s’agit de créer une newsletter, qui attire les internautes vers votre site.

Pour qu’un CTA soit efficace, il est préférable d’en limiter le nombre. Il est inutile d’insérer quinze à vingt liens dans votre newsletter, quelques-uns en lien direct avec la thématique suffisent. Leur hiérarchisation est aussi essentielle : le premier doit être le plus important et apparaître sans que le lecteur n’ait besoin de scroller. Les suivants doivent concerner des liens secondaires.

Les termes de vos CTA doivent être soigneusement choisis. Le classique « Cliquez ici » ne fonctionnera pas suffisamment bien, alors qu’une formule à la première personne avec un verbe d’action plus dynamique comme « J’en profite » ou « Je m’inscris » sera plus efficace.

Choisissez la bonne fréquence d’envoi de votre newsletter

Si vos newsletters se succèdent trop rapidement, vos clients s’en lasseront, ne les ouvriront plus, voire vous classeront dans les spams. À l’inverse, si vous en envoyez trop rarement, vous courez le risque d’être oublié.

Il n’existe pas de périodicité parfaite convenant à tous. Le rythme moyen est mensuel, ce qui est parfait pour un site marchand, pour présenter les offres du mois. Mais cela ne conviendra pas à un site d’actualités, qui aura besoin d’informer ses lecteurs au moins une fois par semaine. La question à vous poser est la suivante : aurez-vous suffisamment de contenu intéressant pour créer de l’engagement chez vos lecteurs en envoyant un email par semaine/mois/trimestre ?

La segmentation de vos abonnés est enfin essentielle. Pour les plus fidèles, ceux qui ouvrent systématiquement la newsletter et cliquent sur les liens, vous pouvez augmenter la fréquence ou leur proposer des offres personnalisées. Pour les autres, vous pouvez au contraire réduire le nombre d’envois ou afficher moins de contenu. Un email plus court et centré sur les visuels pourra sans doute les fidéliser.

Mesurez les retours et optimisez vos campagnes

Il ne suffit plus de multiplier les envois de newsletters à vos clients pour les satisfaire et augmenter le trafic sur votre site internet. Vous devez en mesurer l’efficacité pour optimiser votre campagne de mailing. Plusieurs indicateurs sont à surveiller, chacun différemment en fonction de vos objectifs (nombre d’achats, clics sur les CTA, etc.) :

  • Le taux de délivrabilité : il s’agit simplement du pourcentage d’emails qui sont bien parvenus à destination. Il vous permet de mesurer la qualité de votre liste de contacts et de la nettoyer si besoin.
  • Le taux d’ouverture : il s’agit de la proportion de personnes qui ont ouvert votre newsletter. Il permet de mesurer l’efficacité de votre objet et de votre pré-header. Vous pouvez ainsi cibler les thématiques qui marchent ou pas et ainsi optimiser votre newsletter.
  • Le taux de clic : il s’agit de la proportion de personnes qui ont cliqué sur au moins un CTA. Comme précédemment, cela vous permet de voir ce qui fonctionne avec vos clients et de vous adapter ensuite.
  • Le taux de conversion : il s’agit de la proportion de personnes qui ont cliqué sur un CTA et ont fait un achat sur votre site. 
  • Le taux de désabonnement : il vous permet de mesurer l’efficacité et la pertinence de votre campagne. Pensez à intégrer un bouton de désabonnement visible sur votre newsletter, et de leur demander la raison de ce désengagement. Cela vous permettra de recentrer vos emails par la suite.

Utilisez le service professionnel GoDaddy dédié à la newsletter

Il est évidemment difficile de gérer tous ces paramètres tout seul dans son coin sans avoir déjà appris comment faire une newsletter. Il existe plusieurs solutions vous accompagnant pour créer votre propre newsletter, comme la solution Marketing par email de GoDaddy. Trois plans sont à votre disposition, en fonction de la taille de votre base de données, mais tous incluent les mêmes fonctionnalités. Vous aurez par exemple accès à un créateur simplifié de newsletters par drag&drop comprenant le responsive design, une banque d’images intégrée, un nettoyage automatique de votre liste d’adresses ou encore des rapports détaillés pour optimiser votre communication.

Du contenu de qualité personnalisé, des CTA appropriés, une fréquence adaptée à votre site internet et une solution professionnelle pour vous aider. Vous êtes désormais prêt à délivrer la meilleure newsletter du monde à vos clients !